Se poser, se déposer

Ne t’es-tu jamais sentie empêtrée dans ta vie ? Ne t’es-tu jamais sentie perdue ? prise dans un tumulte et ne pas réussir à t’en sortir ? Ne t’es-tu jamais sentie à la course et ne pas pouvoir t’arrêter ? Ne t’es-tu jamais sentie oppressée par le rythme effréné de la vie ?

Peut-être que tu ressens souvent cela. Peut-être que tu ressens par moment cela. Peut-être que tu n’as jamais ressenti cela.

Depuis que je suis maman, je le ressens plus fortement. J’ai la sensation d’avoir toujours quelque chose à faire. Tantôt le ménage. Tantôt la lessive. Tantôt les courses. Tantôt jouer avec mes enfants. Tantôt les trajets pour aller à l’école. Tantôt les réunions de parents. Tantôt les activités extrascolaires. Tantôt la coiffeuse pour moi. Etc.

Bien sûr que je m’accorde un peu du temps pour moi.  Bien sûr que je m’arrête de temps en temps durant ma journée. Bien sûr qu’il m’arrive de sortir avec mes amies.

Mais au travers des cercles de femmes, j’ai découvert quelque chose d’autre. Au travers des cercles de femmes, j’ai appris à réellement me poser, me déposer.

Je ne profite pas rapidement de la demi-heure à disposition pour lire, car après il y a autre chose à faire. Je ne profite pas d’un temps avec mes copines car ensuite il faudra retourner auprès de mes enfants. Non…

Grâce au cercle de femmes, je m’arrête réellement.

Je me pose.

Je me dépose.

Je me mets en arrêt.

Je sors de ma vie.

Je sors de mon train-train quotidien.

Je sors de ma routine.

Je sors de la réalité.

J’entre à l’intérieur de moi.

J’entre dans mes profondeurs.

J’entre dans un espace-temps hors temps.

Et je me retrouve.

Alors que par moment, j’ai la sensation de me perdre dans cette vie bien remplie. Les cercles me permettent de me retrouver, de me reconnecter profondément avec moi, de créer ce lien de moi à moi. Sans interférences extérieurs. Sans avis extérieurs. Sans conseils extérieurs. Sans jugements extérieurs. Juste moi avec moi.

Bien sûr que d’autres femmes sont présentes. Bien sûr qu’elles m’écoutent lorsque je parle. Bien sûr que je ne suis pas complètement seule. Elles sont mes témoins. Les témoins silencieux de ce que je vis. Les témoins de ce lien qui se tisse de moi à moi. Les témoins bienveillants qui grâce à leur présence créent et soutiennent l’espace nécessaire pour me retrouver.

Et j’ai besoin de me retrouver. J’ai besoin de prendre soin de ce lien de moi à moi. J’ai besoin de m’accorder des temps pour moi, rien que pour moi, pas pour faire du sport, pas avec mes amies, pas en travaillant, mais juste pour moi. Et le cercle de femmes m’offre tout cela.

En tant que maman, on a souvent tendance à s’oublier, à se faire passer en dernier, à donner la priorité à nos enfants. Il est si facile de perdre ce lien de soi à soi. Il est si facile de se déconnecter de soi. Il est si facile de perdre de vue nos rêves, nos aspirations, nos envies. Alors que plus que jamais, il est important de rester centrée en soi, de rester connectée avec soi.

Nos enfants viennent nous titiller à ce sujet. Nos enfants nous font sortir régulièrement de cet alignement. Nos enfants nous poussent à prendre conscience de cette déconnexion. Non pas pour nous embêter, mais pour nous permettre d’approfondir, de consolider toujours plus ce lien que nous tissons avec nous-mêmes. Ils nous apprennent à nous écouter. Ils nous apprennent à revenir à nous. Ils nous apprennent rester connectées avec nous-même.

Alors si tu te sens perdue, si tu te sens déconnectée, si tu te sens coupée de toi, de tes envies, de qui tu es, si tu te sens non-alignée à tes désires les plus profonds, je ne peux que te proposer de participer à des cercles de femmes, ils te permettront de revenir à toi !

Et si tu es maman, je te propose dès septembre un cercle de femmes dédié aux mamans dans la région de Fribourg (il reste encore quelques places !) et prochainement dans le canton de Valais.

Alors intéressée ? N’hésite pas à me contacter !

A bientôt !

Et n’oublie pas, prends soin de toi !

Aurélie

Laisser un commentaire