Investis-en toi

Ça peut paraître assez étrange que je te dise d’investir en toi ! En effet, en tant que maman, tu devrais plutôt investir en tes enfants non ?

C’est ce que beaucoup de maman pensent.

Il faut investir en ses enfants ! Nos enfants sont l’avenir de notre société.

Et bien sûr que tu as raison ! Ce n’est pas pour rien que j’ai passé trois ans auprès de mes enfants, trois ans à être là pour eux, trois ans à les accompagner sur leur chemin. J’avais à cœur de leur offrir ce temps, de leur offrir cette présence, d’investir en eux.

Mais est-ce qu’investir en eux veut forcément dire ne pas investir en soi ? Et qu’est-ce que cela veut dire investir en soi ? Je vais commencer par répondre à cette dernière question…

A mes yeux tout d’abord, investir en soi veut dire croire en soi, croire en ses compétences, croire en sa force, croire en sa vérité. Si tu me suis depuis quelque temps, tu sais que j’ai à cœur que les mamans se reconnectent à cette petite voix intérieure qui sait ce qui est juste pour elle et son enfant.

Tout va si vite dans notre société. Tout doit être rapide, vite fait. Tout doit être à portée de main. Cela conduit beaucoup de parents à aller chercher des réponses dans des livres, dans des cours, auprès de professionnels, dans l’éducation qu’ils ont reçue, des solutions qui existent déjà et qui ont fait leur preuve chez d’autres… Très peu vont chercher les solutions en eux-mêmes.

Je ne compte plus le nombre d’ateliers sur la parentalité auxquels j’ai participé, aux nombres de recherches effectuées sur l’éducation, aux nombres de livres lus à ce sujet. Et pourtant ma relation avec mes enfants à changer lorsque j’ai cessé de vouloir appliquer des théories toutes faites, utiliser des outils testés et approuvés qui ne fonctionnaient pas avec mes enfants.

C’est quand j’ai décidé de revenir à moi, à mon rôle de maman, que j’ai choisi de me reconnecter à ma voix intérieure, à ce que je suis, d’investir en moi que les transformations ont débuté.

Certes, ce chemin n’est pas forcément des plus faciles, ni des plus rapides. Ce chemin nous demande aussi parfois d’accepter que nous ayons agi depuis des conditionnements, des croyances qui ne nous correspondent pas. Et cela, parfois de façon consciente, d’autres fois totalement inconsciemment. L’être humain n’aime pas être confronté à ses erreurs, à ses faiblesses. Et pourtant, ce n’est qu’en ouvrant son cœur à tout cela, qu’en acceptant, en accueillant ses parties de nous que nous pouvons commencer à croire en nous. Que nous pouvons nous reconnecter à notre propre vérité. Que nous renouons avec cette voix intérieure qui habite chaque personne, chaque maman.

Investir en soi, c’est donc revenir à soi et croire en ses capacités, en sa force, en sa puissance.

Mais c’est aussi prendre soin de soi, nourrir son être, nourrir son âme au travers de rencontres, de lectures, d’ateliers, de formation, de cours de danse ou autre, etc. Cela n’est pas forcément en lien avec la maternité. Cela peut être pour soi, pour la femme que nous sommes ! Pour utiliser des termes réservés aux enfants, investir en soi, c’est aussi remplir son propre réservoir affectif.

Facile à dire, plus difficile à faire ! C’est peut-être ce que tu penses ! Et sincèrement, je te comprends. Pendant longtemps, ma vie s’est limitée à mes enfants, j’ai investi en eux et rien qu’en eux. Je trouvais toujours d’excellentes raisons pour ne pas investir en moi, pour ne pas me nourrir… pas de temps, pas d’argents, pas de solutions de garde, des difficultés ou autres… toujours…

Puis un jour, je n’en pouvais plus ! Si c’était cela être maman, pourquoi avais-je fait des enfants ? Et très naturellement, je me fustigeais en me rappelant que c’était mon choix d’avoir des enfants. Je les avais voulus, je devais les assumer.

Certes, j’avais choisi d’être mère, mais est-ce que cela voulait dire que je n’avais plus le droit d’exister autrement ? Plus le droit de vivre ma vie de femme ? N’aurais-je plus la possibilité de vivre autre chose ? M’étais-je enfermée dans une prison dorée ? Était-ce égoïste de penser à moi ? Est-ce que j’abandonnais mes enfants lorsque je pensais à moi ? Toutes ces questions, touts ces doutes tournaient encore et encore dans ma tête…

Et là, je me suis souvenue de cette phrase dite par une amie au tout début de mon expérience de la maternité : « Ce qui est bon pour toi et bon pour tes enfants… »

Alors qu’est-ce qui était bon pour moi ? Et là, la réponse était claire… Reprendre une activité professionnelle… Mais pas n’importe quoi. Une activité qui me permettait d’être présente pour mes enfants. Une activité qui me faisait vibrer. Une activité pour laquelle j’étais prête à transformer ma vie et à me transformer.

Et j’ai commencé à investir. A investir en moi. A croire en moi. A m’écouter. A écouter ma vérité. A lire des livres. A communiquer avec des femmes qui vivaient la vie que je visualisais pour moi. A suivre des formations qui me faisaient vibrer et qui n’avaient souvent rien à voir avec la maternité.

Et tu sais quoi ?

Non seulement, je ne me suis jamais sentie aussi vivante qu’aujourd’hui, aussi épanouie qu’aujourd’hui. Mais en plus, mes enfants ont éclos en parallèle à ma propre éclosion. Ils sont devenus plus autonomes, plus épanouis, plus en lien avec le monde extérieur, mais aussi plus en lien avec leurs propres besoins. Un chemin parcouru ensemble sans même que nous nous en rendions compte. J’avais oublié un point essentiel : nous sommes tous et toutes reliés.

Je vais partir tout prochainement suivre une formation de 5 jours en France. Cela aurait été impensable il y a 1 an. Puis je reviendrai 24 heures pour me remplir d’eux, me remplir de leur présence et je pars à nouveau pour une retraite de 4 jours. Certaines mamans penseront que c’est long, que c’est beaucoup, que je suis égoïste. Et entre toi et moi, j’aurais pensé à la même chose de moi il y a 1 an.

Aujourd’hui tout a changé ! Et mes enfants se réjouissent de cette séparation, même si je ne me leurre pas qu’au moment de se dire au revoir quelques larmes couleront. Mais nous savons que cela est bon pour moi et que donc cela sera bon pour eux…

Alors lorsque tu investis en toi, tu investis aussi en tes enfants ! Ne l’oublie jamais et investis-en-toi !

Une maman liée de cœur à cœur avec toi !

Aurélie

Laisser un commentaire